PEUT-ÊTRE LE CLUB DE CANNABIS LE PLUS RÉPUTÉ DE BARCELONE.

ActualitésGuides de baseCulture du cannabis en intérieur et en extérieur : guide de base

Culture du cannabis en intérieur et en extérieur : guide de base

Types de culture de marijuana

La culture de la marijuana a gagné en popularité avec l'acceptation et la légalisation dans différentes parties du monde. Les méthodes les plus courantes de culture du cannabis sont la culture en extérieur et la culture en intérieur. Dans ce texte, nous examinerons les avantages et les inconvénients de chaque méthode et les considérations importantes pour les cultivateurs de marijuana.

Culture en plein air : avantages et inconvénients

Avantages de la culture en plein air

La culture de marijuana en plein air présente de nombreux avantages. La lumière naturelle du soleil est abondante et gratuite, ce qui favorise une croissance saine des plantes. En outre, les plantes de cannabis ont plus d'espace pour se développer, ce qui peut se traduire par des rendements plus élevés. Le cycle de vie de la plante de cannabis est synchronisé avec les saisons, ce qui facilite la germination des graines et la floraison.

Un autre avantage important est l'absorption des nutriments. Dans la culture en plein air, les plantes peuvent obtenir une grande variété de nutriments du sol, ce qui enrichit la saveur et l'arôme des bourgeons. La plante de marijuana bénéficie également d'un cycle de lumière naturelle, ce qui améliore l'absorption des nutriments.

Inconvénients de la culture en plein air

La culture en plein air présente toutefois des inconvénients. Le temps et la situation géographique peuvent être imprévisibles et affecter négativement les plantes de cannabis. Les parasites et les maladies sont plus difficiles à combattre à l'extérieur et les plantes sont vulnérables aux prédateurs naturels. En outre, le respect de la vie privée et la sécurité peuvent poser problème dans les endroits où la culture du cannabis est illégale.

Culture en intérieur : avantages et inconvénients

Avantages de la culture en intérieur

La culture de marijuana en intérieur permet un contrôle total de l'environnement. Les cultivateurs peuvent ajuster la lumière, la température et l'humidité en fonction des besoins des plantes. Les armoires de culture sont très appréciées à cette fin, créer un espace de culture optimal. En outre, la culture en intérieur garantit le respect de la vie privée et la sécurité.

Pendant la phase de floraison, la culture en intérieur permet de manipuler le cycle de lumière afin d'optimiser la production de bourgeons, avec 12 heures de lumière et 12 heures d'obscurité par jour. Les variétés de marijuana féminisées garantissent des plantes femelles, ce qui maximise les rendements.

Inconvénients de la culture en intérieur

La culture en intérieur présente également des inconvénients. Le coût initial peut être élevé en raison de l'investissement dans des équipements tels que les lampes de culture, la ventilation et les systèmes de contrôle de l'environnement. En outre, la consommation d'électricité peut augmenter les coûts d'exploitation.

Climat et localisation

Le climat et la situation géographique sont des facteurs cruciaux pour la réussite et la qualité de la récolte. La culture en extérieur et en intérieur présente des avantages et des inconvénients en fonction des conditions climatiques et de l'emplacement.

Culture en plein air dans les climats tempérés

Les régions au climat tempéré sont idéales pour la culture du cannabis en extérieur, où la température et l'humidité sont généralement optimales. La lumière du soleil est abondante pendant la saison de croissance, ce qui permet aux plantes de cannabis de se développer pleinement. Cependant, même dans les climats tempérés, des problèmes peuvent se poser, tels que la lutte contre les parasites et les maladies, et l'exposition à des conditions météorologiques imprévisibles.

Culture en intérieur dans des climats extrêmes

Dans les climats extrêmes, la culture en intérieur est préférable pour maintenir un environnement contrôlé. Cet environnement permet d'ajuster la lumière, la température et l'humidité, et garantit l'intimité et la sécurité. En outre, elle permet une production tout au long de l'année, indépendamment des saisons.

Matériel nécessaire

La réussite de la culture du cannabis, que ce soit en extérieur ou en intérieur, est étroitement liée à l'utilisation du bon matériel. Voici les éléments essentiels pour chaque méthode.

Culture en plein air

  • Substrat approprié Pour la culture de marijuana en extérieur, il est essentiel de choisir un substrat de qualité, riche en nutriments. Le sol doit être fertile et bien aéré pour faciliter la croissance saine des plantes de cannabis. Un mélange de terre organique et de compost peut fournir les nutriments nécessaires tout au long du cycle de croissance.
  • Outils de jardinage Les outils de jardinage de base sont indispensables à l'entretien des cultures. Il s'agit notamment des pelles, des râteaux et des arrosoirs. Les pelles sont utiles pour creuser et préparer le sol, les râteaux aident à garder le sol propre et exempt de mauvaises herbes, et les arrosoirs permettent de contrôler l'irrigation.
  • Systèmes d'irrigation Assurer un approvisionnement en eau constant et efficace est vital pour la culture du cannabis. En fonction de la taille de la culture et des besoins d'arrosage spécifiques, on peut utiliser des tuyaux, des systèmes d'irrigation au goutte-à-goutte ou des arroseurs. Les systèmes d'irrigation au goutte-à-goutte sont particulièrement efficaces pour fournir de l'eau de manière régulière et minimiser le gaspillage.
  • Filets de protection solaire et de lutte contre les parasites Il est essentiel de protéger les plants de marijuana des conditions climatiques extrêmes et des parasites. Les structures d'ombrage peuvent aider à protéger les plantes d'un soleil trop intense, tandis que les filets antiparasitaires servent de barrières contre les insectes et autres animaux qui peuvent endommager les plantes.

Culture en intérieur

  • Lampes de culture Les lampes de culture sont essentielles dans un environnement intérieur pour fournir l'éclairage nécessaire à la photosynthèse. Il existe plusieurs options, notamment les lampes à LED, les lampes à sodium haute pression (SHP) et les lampes fluorescentes. Les lampes LED sont efficaces et produisent peu de chaleur, tandis que les lampes HPS sont connues pour leur capacité à favoriser une floraison abondante.
  • Armoires de culture Les tentes de culture sont des structures conçues pour contrôler l'environnement des plantes de cannabis. Ces tentes de culture permettent de gérer la lumière, la température et l'humidité, créant ainsi un microclimat idéal pour la croissance. Elles offrent également une certaine intimité et aident à contenir les odeurs.
  • Systèmes de ventilation Le maintien d'une bonne circulation de l'air est essentiel pour la culture en intérieur. Les systèmes de ventilation, y compris les ventilateurs et les ventilateurs d'extraction, aident à réguler la température et l'humidité, et à prévenir les problèmes de moisissure et de maladie. Une bonne circulation de l'air renforce également les plantes.
  • pH-mètres et EC-mètres Pour s'assurer que les plantes de cannabis reçoivent des nutriments adéquats, il est nécessaire de surveiller et d'ajuster le pH et la conductivité électrique (EC) de l'eau d'irrigation. Les pH-mètres et les EC-mètres sont des outils essentiels qui permettent aux cultivateurs de maintenir l'équilibre des nutriments nécessaire à une croissance optimale des plantes.
  • Systèmes d'irrigation et de nutriments Dans la culture en intérieur, les systèmes d'irrigation automatisés, tels que les systèmes d'irrigation hydroponique ou goutte-à-goutte, sont courants. Ces systèmes permettent un apport constant et contrôlé d'eau et de nutriments spécifiques au cannabis, assurant une croissance saine et maximisant les rendements.
  • Filtres à charbon Pour ceux qui recherchent la discrétion, les filtres à charbon sont une excellente option pour éliminer les odeurs caractéristiques de la culture du cannabis. Ces filtres sont installés dans les systèmes de ventilation et contribuent à maintenir l'air propre et exempt d'odeurs fortes.
  • Hygromètres et thermomètres Ces appareils sont essentiels pour mesurer et contrôler l'humidité et la température dans l'espace de culture. Il est essentiel de maintenir ces paramètres à des niveaux optimaux pour éviter des problèmes tels que la moisissure ou le stress thermique, et garantir ainsi un environnement idéal pour la croissance des plantes.
  • Minuteries Les programmateurs sont essentiels pour contrôler le cycle lumineux pendant la phase de floraison, en veillant à ce que les plantes reçoivent 12 heures de lumière et 12 heures d'obscurité par jour. Ce contrôle du cycle lumineux est crucial pour une floraison réussie et la production de bourgeons de haute qualité.
  • Banques de semences Pour obtenir les variétés de marijuana souhaitées, les banques de graines sont une source fiable. Ces banques offrent un large éventail de génétiques de qualité, y compris des graines féminisées, qui garantissent une plus grande proportion de plantes femelles, essentielles pour maximiser le rendement des cultures.

Lutte contre les parasites et les maladies

La lutte contre les parasites et les maladies est essentielle au succès de la culture du cannabis. Dans les cultures en plein air, les plantes sont plus sensibles aux insectes et aux conditions environnementales défavorables. Les stratégies sont les suivantes :

La prévention :

  • Utilisation de substrats propres, de haute qualité, exempts de parasites et de pathogènes.
  • Mise en place de barrières physiques telles que des filets anti-insectes pour protéger les plantes.
  • Utilisation de plantes compagnes qui repoussent naturellement les insectes nuisibles.

Polyculture :

  • Faites pousser d'autres espèces de plantes autour des plants de cannabis afin de réduire la concentration de parasites.
  • Le basilic, l'ail et le souci sont des exemples de plantes compagnes qui repoussent les insectes et attirent les pollinisateurs bénéfiques.

Contrôle régulier :

  • Inspection quotidienne des plantes pour détecter les premiers signes de parasites ou de maladies.
  • Utilisation de loupes ou de microscopes à main pour identifier les petits parasites tels que les acariens ou les thrips.

Pièges et répulsifs :

  • Installation de pièges jaunes collants pour attraper les insectes volants.
  • Application de répulsifs naturels tels que l'huile de neem, qui est efficace contre un large éventail de parasites.

Contrôle biologique :

  • Introduction de prédateurs naturels tels que les coccinelles, qui se nourrissent de pucerons.
  • Utilisation de nématodes bénéfiques qui s'attaquent aux larves des ravageurs dans le sol.

Traitements biologiques :

  • Utilisation de solutions de savon potassique pour éliminer les parasites sans endommager les plantes.
  • Application de fongicides naturels tels que le bicarbonate de sodium pour lutter contre les maladies fongiques.

Taille et entretien :

  • Élimination des feuilles et des branches mortes ou malades afin d'améliorer la circulation de l'air.
  • Maintenir la zone de culture propre et exempte de débris végétaux susceptibles d'abriter des parasites.

Qualité et rendement des cultures

La qualité et le rendement des cultures sont essentiels pour la culture de la marijuana. Les facteurs clés sont les suivants :

Cycle de lumière :

  • Ajustez le cycle d'éclairage pendant la phase de floraison pour fournir 12 heures de lumière et 12 heures d'obscurité, stimulant ainsi la production de bourgeons.
  • Utilisation de minuteries pour assurer un cycle d'éclairage cohérent et précis.

Température :

  • Maintenir une température constante entre 20°C et 28°C pour optimiser le métabolisme de la plante.
  • Utilisation de ventilateurs et de systèmes de climatisation pour réguler la température dans les cultures en intérieur.

Humidité :

  • Contrôlez l'humidité relative pour éviter les problèmes de moisissures et de maladies fongiques, idéalement entre 40-60% pendant la floraison.
  • Utilisation de déshumidificateurs ou d'humidificateurs si nécessaire pour maintenir un niveau d'humidité adéquat.
  • CO2:
  • L'augmentation de la concentration de dioxyde de carbone dans l'environnement de culture en intérieur peut accélérer la croissance et augmenter les rendements.
  • Des systèmes d'injection de CO2 peuvent être installés pour maintenir des niveaux optimaux de 1000 à 1500 ppm.

Souches de marijuana :

  • Sélectionnez des variétés de marijuana adaptées à l'environnement de culture en intérieur, telles que des variétés à floraison rapide ou résistantes aux maladies.
  • Utilisation de semences féminisées pour garantir des plantes femelles et maximiser la production de bourgeons.

Techniques de formation :

  • Taille apicaleTechnique qui consiste à couper l'extrémité de la plante pour favoriser la croissance des branches latérales et augmenter le nombre de sites de floraison.
  • LST (Low Stress Training)Technique qui consiste à plier et à attacher les branches de la plante pour maximiser l'exposition à la lumière et améliorer la distribution des bourgeons.

Nutriments et pH :

  • Apportez un mélange équilibré de nutriments, notamment de l'azote, du phosphore et du potassium, pour favoriser la croissance et la floraison.
  • Maintenir le pH du substrat entre 6,0 et 7,0 pour assurer une absorption optimale des nutriments.

Conclusions

Le choix entre la culture en extérieur et en intérieur dépend de l'espace de culture, du budget, de l'expérience du cultivateur et de la légalité. Les deux approches peuvent être couronnées de succès avec une gestion appropriée et les précautions nécessaires à une croissance saine et sûre des plantes de cannabis. cannabis. La germination des graines, le choix des variétés de marijuana et l'absorption des nutriments sont des aspects essentiels du processus de culture, quelle que soit la méthode choisie.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2024 Weed Club The High Class  par PROZEUS. Tous droits réservés.